Le Chat noir, E. A. Poe

Cette nouvelle riche en images a permis la création de ce livre objet qui sort du format traditionnel du codex. La reliure se déplie comme un panorama dont les motifs s’inspirent de scènes tirées du texte. On y trouve des incrustations de métal, des mosaïques de cuir, et du papier décoré. A l’intérieur de ce panorama se déploie l’œuvre littéraire de Poe. Les dessins et les encres de l’artiste Hicham Bermaky forment le bloc livre et accompagnent la narration. Dans une rythmique donnée par l’alternance du blanc et du noir, les dessins apportent un éclairage nouveau au texte. La reliure se replie pour intégrer les dessins originaux de l’artiste ou s’ouvre pour que les dessins s'enchâssent en elle et former ainsi un objet artistique unique et original. Tous les éléments interagissent et se complètent pour former une œuvre à la lisibilité multiple.

Cette œuvre a été réalisée à l'occasion du Salon des Littératures Maudites et acquise par la Médiathèque de Charleville-Mézières.



Meminisse

"Se souvenir, se représenter en esprit". Ce livre objet a été présenté au concours des Noëls de l'Art 2018 de Reims dont le thème étaient : Les métiers d'art se souviennent, et a obtenu le second prix. Il fait maintenant partie des collections de la médiathèque de Charleville-Mézières.

La forme de cette oeuvre est la synthèse entre un monument aux morts et un théâtre de papier. L'objectif étant de montrer les grandes étapes de la Grande Guerre : le départ, le déroulement et le retour. Chaque "scène" est illustrée de dessin originaux de Hicham Bermaky, tirés de documentation historique et accompagnée d'un poème. 

L'oeuvre se replie pour prendre la forme d'un livre que l'on peut exposer sur son socle. La reliure est en aluminium recouvert de parchemin ajouré et en cuir bleu nuit incrusté de terre des tranchées. Le motif que ces éléments combinés représente est une carte aérienne des tranchées des environs de Loos.

 



Les musiciens

La musique n’est pas seulement un art auditif, c’est aussi un art visuel. En effet, la dextérité des musiciens, leurs instruments eux-même, ou encore les expressions de leurs visages, forment un spectacle à eux seuls. Dans ce livre, l’objectif est de présenter l’esthétisme des joueurs et de faire imaginer la musique au lecteur. Construit selon le principe de «l’échelle de Jacob», ce livre n’a ni début, ni fin. Comme la musique qui serait un flot sonore continu, un cycle sans fin, ce livre peut être manipulé à volonté. Selon un système de croisement de rubans, chaque élément peut se comporter comme s’il était attaché à l’une ou l’autre extrémité de son voisin. Ainsi, le lecteur peut transformer l’oeuvre suivant sa propre créativité. Les dessins au crayon d’Hicham Bermaky répondent à leurs croquis au feutre. La figuration et l’abstraction se mêlent, l’une n’existant pas sans l’autre. 



Les potiers

Pratiquée par les hommes comme par les femmes, la poterie est un métier qui se retrouve dans toutes les civilisations depuis la préhistoire jusqu’à aujourd’hui. Ce livre expose trois figures de potiers : une femme et un homme français et un homme âgé marocain. Derrière chaque dessin au crayon, on retrouve les croquis d’étude agrémentés de couleurs. Lorsque l’artisan travaille la terre, ses mains, ses bras se salissent et les couleurs de la personne et de l’objet se mêlent alors que naît la forme. Le travailleur, la travailleuse imprègne et s’imprègne de l’objet à naître. Chaque forme est créée d’une main et d’une personnalité uniques. Ainsi, les traits du croquis et les couleurs immortalisent à la fois la personnalité du créateur et la forme de l’objet. Les deux se mêlent et forment ainsi une nouvelle oeuvre d’art. Le livre est façonné de carton et de papier collé. La reliure est faîte de parchemin et de terre piégée dans de la résine.